Ne laisser personne derrière
TOP
Actualité, Cote d'Ivoire

“Dividende Démographique et Développement durable: Les experts du monde planchent sur la question au Mexique”

La Côte d’Ivoire, représentée par Dr Moustapha Hinin, Directeur Général de l’Office National de la Population (ONP), participe à cette importante session qui a pour thème: « Opportunités et défis de la transition démographique pour la réalisation de l’Agenda 2030 et des Objectifs de Développement Durable».

Bien que les pays d’Amérique latine, des Caraïbes et d’Afrique soient à différents stades de leur transition démographique, la plupart d’entre eux connaissent une période particulièrement propice au développement social et économique connu sous le nom de dividende démographique, dans lequel la proportion de personnes en âge de travailler est plus importante par rapport au reste de la population. Cette période économiquement favorable peut contribuer à la création des richesses nécessaires pour accélérer les progrès vers les Objectifs de Développement Durable (ODD).

Tirer parti des opportunités et répondre aux nouveaux défis posés par la transition démographique nécessite des politiques prospectives qui tiennent compte de la dynamique des populations. Les progrès vers la réalisation des cibles des ODD sont indissociablement liés aux tendances démographiques. La mise en œuvre de politiques visant à saisir les opportunités de croissance économique et à répondre aux besoins de protection sociale d’une population en évolution constitue également un défi important pour faire face au niveau élevé d’inégalité économique qui caractérise depuis longtemps les pays en développement. Par conséquent, le succès de l’agenda 2030 des Objectifs de Développement Durable, qui promet que personne ne sera laissé pour compte, est fortement lié à l’anticipation et à la planification des effets de la transition démographique.

Depuis une quinzaine d’années, de nombreux travaux ont mis en évidence l’importance des dynamiques de population dans l’accélération de la croissance économique des pays considérés aujourd’hui comme émergents ou à économies de marchés émergentes, notamment en Asie de l’Est. Cet accélérateur de la croissance économique appelé « dividende démographique » suscite un intérêt croissant en Afrique subsaharienne, à tel point que les Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Africaine se sont engagés en 2017 à « Tirer pleinement profit du dividende démographique en investissant dans la jeunesse ».

Les Chefs d’Etat ont compris ainsi la nécessité d’accélérer le rythme de la transition démographique qui est un moment critique pour accélérer le cheminement des pays vers l’émergence. En effet, si les pays parviennent à planifier et à effectuer les investissements nécessaires dans les jeunes pendant la transition démographique, ils peuvent créer un cercle vertueux consistant à améliorer le capital humain et la productivité économique.

Selon Dr Hinin, Directeur Général de l’Office National de la Population (ONP), la Côte d’Ivoire, dans la perspective de son émergence à l’horizon 2020, s’est résolument engagée à mettre sa forte population jeune au profit de son économie, en d’autres termes à bénéficier d’un Dividende Démographique. D’où tout l’intérêt de la participation de la Côte d’Ivoire à cette importante session qui traite des opportunités et défis de la transition démographique pour la réalisation de l’Agenda 2030 et des Objectifs de Développement Durable. Il ressort que les dimensions du dividende démographique renseignent 12 Objectifs de Développement Durable et plus d’une centaine (+100) d’indicateurs de suivi.

Les Comptes de Transfert Nationaux (NTA) constituent le principal outil de mesure. Cette méthode est une technique statistique de comptabilité basée sur les structures de population et les agrégats des comptes nationaux et des comptes satellites d’éducation et de santé. Elle permet de rendre compte de la synergie entre l’analyse économique et la démographie d’un pays. En d’autres termes, c’est une approche qui permet de mesurer, comprendre et expliquer les comportements dans des domaines aussi variés que la reproduction humaine, la production et la consommation des biens et services ainsi que les dynamiques de population et leurs implications dans les échanges entre les individus et entre les différentes composantes de la population. En d’autres termes, cette approche permet de quantifier la demande sociale, les inégalités, cibler les populations vulnérables, identifier les secteurs de l’économie qui nécessitent des investissements stratégiques, déterminer la contribution des différents groupes d’âge à l’économie, et aider à une meilleure allocation et réallocation des ressources.

Lire la suite 

«

»

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :